NEAL BLACK

USA

Représentation : France

Booking : Jean Hervé MICHEL

Contact Presse :/

Label : Dixiefrog

 

  • Wix Facebook page
  • YouTube Social  Icon

BIOGRAPHIE

DISPONIBILITÉS :

Toute l'année

Neal Black, chanteur, auteur-compositeur, guitariste Blues Rock Texan ; a passe les 25 dernieres annees a electrifier le public dans le monde entier. Son style unique de « TEXAS BLUES & ROCK » a ete reference par la critique comme etant « THE MASTER OF HIGH VOLTAGE TEXAS BOOGIE ».

"Il sillonne les routes avec son groupe The Healers depuis plus de 25 ans, accompagné sur scène de la crème du blues - rock : Mike Lattrell, ex claviériste pour Popa Chubby, Buddy Miles; Kris Jefferson, ex bassiste pour Popa Chubby ; Dave Bowler, ex batteur pour Ahmad Jahmal et Willied Dixon."

Neal Black a aussi accompagne sur scene ou en studio des artistes Blues/Rock de legende comme : JIMMY DAWKINS, LUCKY PETERSON, JOHNNIE JOHNSON, THE CHAMBERS BROTHERS, PAPA JOHN CREACH, CHUCK BERRY, JOHN SEBASTIAN, DAN BAIRD (ex-Georgia Sattelites),GERARDO VELEZ(ex-Jimi Hendrix), HARVEY BROOKS (ex-Bob Dylan), JON PARIS (ex- Johnny Winter), ALABAMA SLIM, et beaucoup d’autres........

Neal Black s’est produit dans plus de 17 pays sur des scenes mythiques telles que : Le Montreal festival international de Jazz (Montreal-Canada), le 20eme anniversaire de WOODSTOCK (New-York), Guadalajara Blues (Mexique), New-morning (Paris-France), Antone’s (Texas), Montreux Jazz festival (Suisse), River Blues festival ( Philadelphie), Bragodya Blues ( Norvege), Lonestar Roadhouse (New-York), Puistoblues (Finland), Castelbar Blues (Ireland), Festival New-Orleans (Allemagne), Jazz a Vienne , Cahors Blues ( France)...

Dans les annees 80, Neal Black a joue regulierement sur les scenes Blues du Texas, en premiere partie de : STEVIE RAY VAUGHAN, ALBERT KING, FABULOUS THUNDERBIRDS, OMAR & THE HOWLERS, JOHNNY COPELAND, GEORGE THOROGOOD, LEON RUSSELL... C’est a cette periode que Neal Black rentre au conservatoire de SOUTHWEST, et etudie la guitare a l’aide de BARNEY KESSEL, HERB ELLIS, et JACKY KING, « jazz men » de legende.

Dans les annees 90, Neal Black s’installe a New-York ou tres vite il se fait remarque par son style et ses talents d’auteurs compositeurs. On le retrouve ainsi sur les scenes New-Yorkaises avec son groupe « the healers », mais aussi, tard dans la nuit en « Jam Session » en compagnie de Popa Chubby, Joan Osborne, The Holmes Brothers, etc....

Les deux premiers Albums de Neal ont recu 4 etoiles par les critiques de « ROLLING STONE MAGAZINE » , et John Swenson, journaliste musical pour « THE NEW-YORK FREE PRESS » a nomme Neal Black comme etant « one of the most important blues songwriters/performers on the scene today. »

Neal Black a enregistre 6 albums pour la maison de disque « DIXIEFROG » (Europe), dont le plus recent est intitule « HANDFUL OF RAIN », Sortie prevu en Mars 2007... Il est possible de se procurer ces albums aux ETATS-UNIS, sous le label FLYING FISH/DELUGE ou ALLEGRO DISTRIBUTION.

Neal Black figure parmis les artistes de POLYGRAM RECORDS, ou on le retrouve dans la compilation BLUES STORY, avec des artistes Blues incontournables comme : MUDDY WATERS, FREDDY KING, ROY BUCHANAN, CHUCK BERRY, etc...

En 2000, Neal Black s’installe au Mexique, et reste 3 ans. Il effectue plusieurs tournees ou on le retrouve dans les festivals Blues locaux, mais aussi dans le cadre du circuit des « HARD ROCK CAFE »... Durant cette periode passee a Mexico, il intervient en tant que professeur de musique a l’universite de PAN AMERICAN. C’est aussi a ce moment la que Neal va ecrire un album sombre, tres critique, « DREAMS ARE FOR LOSERS ».

2004-2007, NEAL BLACK vit en France tournant regulierement dans toute l’EUROPE avec son groupe, ecrit, compose, produit de nouveaux projets en collaboration avec des artistes comme THE BLUES CONSPIRACY, FRED CHAPELLIER, LEAD FOOT RIVET, NICO WAYNE TOUSSAINT, NINA VAN HORN, RANDY H......

MEDIAS

LARRY GARNER

& NEAL BLACK

SORTIE NATIONALE LE 18 MARS 2016

Neal Black

Né à Washington, Etats-Unis (son père était indien, sa mère allemande), Neal a longtemps vécu au Texas et a

commencé sa carrière sur la scène locale en ouverture de Stevie Ray Vaughan, Albert King, les Fabulous

Thunderbirds, Omar & The Howlers, George Thorogood et beaucoup d’autres. Il a également étudié la musique avec

des grands du jazz tels que Barney Kessel, Lenny Breau ou Herb Ellis.

A la fin des années 80 il déménage à New-York et entame une vraie carrière avec son groupe “Les Healers” et

collabore également avec Joan Osborne, The Holmes Brothers et Popa Chubby (avec lequel il a enregistré l’un de

ces récents albums “Sometimes the truth”).

En 2000 on le retrouve au Mexique où il va séjourner trois années. Depuis 2004, Neal tourne régulièrement en

Europe avec les Healers et partage son temps entre le sud de la France et les Etats-Unis.

 

Larry Garner

C’est en Louisiane que Larry Garner découvre le blues de Silas Hogan, Clarence Edwards, Slim Harpo et Jimmy

Reed. Il y fait son apprentissage comme guitariste d’un quartet de Gospel puis subit l’influence de la Pop sixties et

de Jimi Hendrix. Après son service militaire en Corée, il travaille assez longtemps dans une usine de produits chimiques

à Baton Rouge avant de pouvoir se consacrer à son véritable métier : le blues !

Il écume alors les clubs de Louisiane puis enregistre un disque auto-produit sorti en Angleterre sur JSP Records

“Double Blues”. Le succès en Europe est immédiat. Il enregistre ensuite 2 CDs superbes pour Verve/Gitanes et

ensuite pour le label Ruf Records avant de rester sept années éloigné des studios d’enregistrement suite à un grave

problème cardiaque et un triple pontage. Il a depuis repris le chemin des studios et enregistre régulièrement des

albums qui abordent les thèmes de l’actualité avec un humour qui n’appartient qu’à lui.

“Guilty Saints” est né de la rencontre de Neal Black et de Larry Garner, c’est à dire du Texas et de la Louisiane. Quand on connaît la capacité de ces deux artistes à dépasser le cadre du blues purement traditionnel et leurs couleurs musicales respectives on se réjouit à l’avance du mariage de San Antonio et de la Nouvelle Orleans. Neal et Larry ont composé tous les deux dix des douze titres de l’opus et ils alternent (ou bien se

partagent) les vocaux et les parties de guitare du début à la fin de l’album. Ce n’est donc pas le travail d’un artiste qui en invite un autre mais réellement une collaboration totale à tous les niveaux. D’ailleurs, bien que “Guilty Saints” soit le fruit d’une première collaboration, ces deux-là donnent l’impression

d’une vieille complicité. Le résultat final ressemble à une fusion de Blues et d’Americana colorée par les deux traditions musicales des deux artistes et leur capacité à souvent dépasser le cadre convenu du genre.

 

TOUR

©Nueva Onda Production