ERIC BIBB & JJ MILTEAU*

 

 

USA / France

Représentation : Europe

Booking : Jean Hervé MICHEL

Contacts Presse : Sophie Louvet et Marie Llamedo

Label : Dixiefrog

 

 

​Lead Belly's Gold

* avec l'aimable autorisation de Karavane Productions

DISPONIBILITÉS :

Janvier et Aout 2017

BIOGRAPHIE

HOMMAGE À LEAD BELLY

 

Lorsqu'il fut découvert en 1933 dans la tristement célèbre ferme pénitentiaire d'Angola, en Louisiane, Lead Belly ne se doutait pas que sa musique allait bouleverser le cours de son destin tout en faisant entrer dans l'Histoire les artisans de son succès, les ethnomusicologues John et Alan Lomax. Ce jour-là, Lead Belly n'aurait jamais pu imaginer que cette découverte ferait de lui le chanteur folk afro-américain le plus célèbre de tous les temps. Au passage, il aura converti à la vérité du blues des millions de fans, bien au-delà des frontières de sa propre communauté, tandis que des successeurs aussi hétéroclites que Frank Sinatra, Nirvana, les Beach Boys, les Red Hot Chili Peppers, Tom Waits ou Bob Dylan s'emparaient de son répertoire.
Lead Belly — Huddie Ledbetter pour l'état civil —  doit ce rôle hors du commun à sa capacité innée d'ériger des passerelles entre les époques, les mondes et les cultures. Né dans le Sud Profond à la fin des années 1880, il dessine un lien vivant entre l'abolition de l'esclavage et l'essor du système de métayage inique qui aura continué d'asservir les Afro-Américains dans les plantations sudistes tout au long de la première moitié du XXe siècle ; entre les faux espoirs nés de la déclaration d'Émancipation et le découragement engendré par la ségrégation ; entre l'ère des colporteurs de chansons et la montée en puissance des troubadours du blues, à l'époque où il effectuait son apprentissage comme musicien de rue.
Au final, Lead Belly aura lancé quasiment à lui seul la vague folk du New York intellectuel de l'après-guerre, avant d'initier l'Europe au blues et de déclencher le mouvement de revival qui permettra aux Beatles et autres Rolling Stones de jeter les bases du rock. On ne le sait pas assez, mais Lead Belly a été le tout premier musicien de blues rural à se produire en Europe dès 1949, peu avant sa mort à l'âge de 61 ans.
À travers cet hommage à Lead Belly, le chanteur de blues Eric Bibb et l'harmoniciste prolifique Jean-Jacques Milteau ne se contentent pas de célébrer le formidable héritage d'un géant de la musique populaire. Tout en construisant un pont entre le Nouveau Monde et le Vieux Continent, ils entendent souligner l'universalité et l'intemporalité du message de Lead Belly. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si cet album s'ouvre sur Grey Goose, une analyse poétique de l'ostracisme social qui conserve tout son sens aujourd'hui, à l'heure où les migrants venus d'Afrique et du Moyen-Orient traversent la Méditerranée par milliers sur des radeaux de fortune. Il en est de même d'un chant de prisonnier tel que Midnight Special, toujours aussi poignant à une époque où les Afro-Américains constituent 40% de la population carcérale des États-Unis alors qu'ils représentent moins de 13% de la société américaine, ou encore de The Titanic dont les références ouvertes au racisme conservent toute leur pertinence glaçante après la tuerie de Charleston ou la bavure policière de Ferguson.
Mais c'est peut-être The Bourgeois Blues qui reste la plus actuelle des compositions de Lead Belly. Dénonciation virulente du système de caste qui régissait les rapports entre Noirs et Blancs au sein de la capitale américaine lorsque le chanteur l'enregistrait en 1938, ce texte d'une modernité frappante apporte la preuve que la présence d'un président noir à la Maison-Blanche n'a pas suffi à modifier les mentalités dans un monde de discrimination toujours prompt à opprimer les plus démunis et les sans voix.
Eric et J.J., en enrichissant le répertoire de leur héros d'une poignée de compositions personnelles, s'inscrivent dans la droite ligne de son action poétique et militante lorsqu'ils abordent des problèmes quotidiens avec une fraîcheur et une candeur de façade propices à la diffusion d'un message de paix, d'espoir, de tolérance et de non-violence. Avec pour résultat un album, marqué par une entente musicale rare, qui restera l'un des plus originaux de leurs carrières respectives.

MEDIAS

sortie le 2 octobre 2015

L'Humanité : Bibb et Milteau, en prodigieux orpailleurs, mettent au jour « l’or de Lead Belly »
Le Monde : Un album précieux
Soulbag : une joie de jouer évidente
RFI : un saisissant témoignage
Culturebox : Un album très réussi, respectueux, humainement et musicalement

TOUR

30/06/2018 / FR / La Ferté sous Jouarre / Ferté Jazz Festival ( with JJ Milteau)

©Nueva Onda Production