HARRISON KENNEDY

USA

Représentation : France

Booking : Jean Hervé MICHEL

Contact Presse : Sophie Louvet

Label : Dixiefrog

 

 

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • YouTube Social  Icon

DISPONIBILITÉS :

mai 2017 + Saison Culturelle 2017/2018

BIOGRAPHIE

Ex-musicien du groupe de Detroit The Chairmen Of The Board qui enregistra dans les années

70 sous la houlette du fameux trio d'auteurs-compositeurs de la Motown : Holland-Dozier-Holland,

Harrison Kennedy a mis depuis plus de dix ans sa voix de Soul man au service d’un blues

rustique et acoustique totalement contemporain.

 

Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis que Harrison animait le groupe The Chairmen of the Board – l’un des ensembles

phare de la révolution soul des années 1970. À l’époque où il vendait des millions de disques, Harrison s’attachait déjà à

défendre ses racines les plus profondes. “Même avec les Chairmen, mon truc était le blues”, confirme-t-il. L’éparpillement du

groupe lui aura donné l’occasion de devenir un bluesman à part entière en parcourant les festivals et les clubs de son pays natal,

le Canada.

Le magazine américain Living Blues, bible du genre, décrivait récemment Harrison comme un artiste “doué d’une fraîcheur

unique, s’exprimant dans un registre intemporel à la fois respectueux du passé et ouvert sur l’avenir”. Une approche très personnelle

dont l’originalité s’explique par l’éducation musicale de l’intéressé : “Mes racines blues viennent du Tennessee, où est restée

une partie de ma famille quand mes ancêtres directs se sont enfuis au Canada pour échapper à l’esclavage. Quand j’étais

jeune, des gens comme John Lee Hooker et Billie Holiday faisaient régulièrement halte dans la maison de mes parents ou chez

ma tante”.

Les enregistrements produits par Harrison depuis une dizaine d’années lui ont valu le respect de tous. B.B. King en personne

l’a adoubé en affirmant qu’il était le tout premier des artistes de blues canadiens. S’exprimant à la mandoline, à la guitare, au

banjo comme à l’harmonica dans un décor essentiellement acoustique, Kennedy raconte des histoires à la fois actuelles et éternelles

en multipliant les emprunts aux principaux courants de la musique afro-américaine, qu’il s’agisse du blues, du funk, de la

folk, du gospel ou du rhythm & blues.

Auteur à la plume poétique marquée, ce troubadour du XXIe siècle met son humour décapant au service d’un blues réconcilié

avec la marche du temps. Son nouvel album, publié sur le label Dixiefrog sous le titre “Soulscape”, est indéniablement son

meilleur à ce jour. En l’espace de treize plages au décor sonore d’une richesse étudié, il affiche une créativité sans faille en puisant

dans son héritage musical : “Je continue à ma façon le périple entrepris par mon arrière-grand-père et mon arrière-grandmère

quand ils ont fui l’Amérique pour trouver la liberté”, explique-t-il.

La quête incessante de l’homme pour le bonheur, évoquée de façon magnifique dans Lookin’ for Happy, est l’une des thèmes

intemporels abordés dans “Soulscape”, au même titre que la superstition, l’amour ou la violence. Harrison conclut sur une note

magistrale en interprétant Tragedy, une composition longuement applaudie il y a quelques mois lors de la cérémonie annuelle des

Blues Music Awards à Memphis.

 

 

2010 - present

2010 - present

MEDIAS

TOUR

Conférence Musicale 'Opposing the color line'

16/10/2016 / FR / Paris / Théâtre Claude Levi Strauss

 

 

©Nueva Onda Production