DAYMÉ AROCENA

CUBA

Représentation : FRANCE

Booking : Jean Hervé MICHEL

Contact Presse : damien@iseecolors.fr

Label : BROWNSWOOD Recordings

 

site internet

 

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • YouTube Social  Icon

DISPONIBILITÉS :

1-15 mai 2018

26 juillet - 19 aout 2018

25 octobre - 18 novembre 2018

Paru le 10 Mars 2017

 Brownswood Recordings

BIOGRAPHIE

 

Alors que Cuba semble sur le point de s’ouvrir plus largement au monde qui l’entoure, la fierté placée par les Cubains dans leur héritage musical exceptionnel n’a jamais semblé plus essentielle.

Issue de cet exceptionnel lignage, Daymé Arocena est de retour avec un second long-format ambitieux. Ancrant ses compositions dans les rythmes cubains classiques, Daymé embrasse l’univers riche et bigarré de son pays natal tout en regardant loin devant elle.

Avec Cubafonia, Daymé dévoile son projet le plus raffiné et maîtrisé depuis sa rencontre avec son mentor (et gérant de label) Gilles Peterson en 2012. Profitant de la vision élargie de Gilles, de son expérience de DJ, animateur de radio et promoteur, Daymé s’est nourrie de cet environnement créé par le projet Havana Cultura – une plateforme de soutien à la créativité cubaine contemporaine développée par la société Havana Club

International S.A.

En 2014, c’est d’abord au-travers de l’album Havana Cultura Mix qu’elle se familiarise avec le travail de producteurs de musique électronique. Puis elle se retrouve aux côtés de Gilles dans son exploration de la rumba avec le proje t Havana Club Rumba Sessions, à l’origine de la création d’un documentaire long-métrage accompagné d’un album – auquel Daymé prête sa voix reconnaissable entre mille. En leader, Daymé publie en 201 5 un premier album, Nueva Era, salué par la critique et le public, puis un EP de reprises (Eddie Gale, Horace Silver…), One Takes, début 2016.

La publication de sa musique ouvre Daymé à un tourbillon d’opportunités : partager un moment fort mais imprévu en live lors du Worldwide Festival, aux côtés de Roy Ayers et de la superstar brésilienne Ed Motta, monter sur scène avec Miguel Atwood-Ferguson et son projet Suite For Ma Dukes au Barbican, sonner la cloche marquant l’ouverture du New York Stock Exchange, accompagnée d’une délégation de Women of the World. Elle se retrouve sur scène à Los Angeles comme à Tokyo, charmant le public avec son incroyable palette vocale et un truculent sens de l’humour. Elle cite fréquemment Kendrick Lamar et Anderson .Paak quand elle parle des artistes avec qui elle aimerait travailler.

MEDIAS

TOUR

©Nueva Onda Production